• fr
  • en
1997

J'arrête le temps

Le dispositif planétaire mis en œuvre pour l'occasion autour du globe terrestre sur chacun des 24 fuseaux horaires utilisera les live-came en place et mettra en évidence que sur Internet le temps peut être " arrêté " une heure durant... sur une durée de 24 heures !

Communication 

#Espace-temps 

1998

J’arrête le temps et pied Fred Forest Fête de l'Internet

1997 J’arrête le temps le jour du Printemps

http://fredforest.org/time/

Le projet fait l’objet d’une installation réalisée sur les Champs Elysées au Pub Renault

Le dispositif planétaire mis en œuvre pour l'occasion autour du globe terrestre sur chacun des 24 fuseaux horaires utilisera les live-came en place et mettra en évidence que sur Internet le temps peut être " arrêté " une heure durant... sur une durée de 24 heures !

C'est à cet arrêt symbolique du temps que nous allons procéder pour la Fête de l'Internet. Cet arrêt va être visualisé comme temps " suspendu " sur les écrans d'Internet alors qu'un déplacement géographique sera effectué, successivement, d'un fuseau horaire à l'autre...

Attention cet arrêt n'est pas un arrêt gratuit ! C'est du temps donné pour réfléchir. Il répond à une volonté artistique mais aussi celle d'initier une réflexion critique sur le devenir de nos sociétés dans la perspective du troisième millénaire. Ce temps d'arrêt va permettre aux internautes dans une relation interactive d'exprimer ce que nous attendons de l'an 2.000 et de la société d'information et de communication qu'on nous promet. Cet arrêt va s'effectuer dans une dimension à la fois mythique et symbolique. Dans notre esprit il est mis en œuvre dans la perspective toute proche du troisième millénaire. Il ne s'agit pas d'une commémoration de plus pour célébrer l'an 2.000... mais d'un challenge dans l'urgence, pour déterminer avec tous les terriens et les internautes de ce que nous allons en faire...

Ce projet ne sera pas noyé dans les nombreuses initiatives qui vont prendre corps à cette occasion : il les devance et les prend de vitesse. C'est avant que l'an 2000 soit engagé qu'il nous faut réfléchir et agir ! Autrement dit : nous " arrêtons le temps, le jour du Printemps ", pour réfléchir, nous terriens sur le devenir de notre planète, exprimer nos idées à ce sujet, faire nos suggestions et propositions. Conscientisation, responsabilisation, action...

Des instituts de sondage testent les publics dans la phase qui précède le lancement de "l'arrêt du temps" et analysent les résultats. Voulez-vous qu'on arrête le temps le jour du printemps pour réfléchir ensemble ? Et si oui pourquoi ? Comment voulez-vous le monde de demain ? etc.
Les résultats des enquêtes sont publiés dans la presse et participent à l'animation du projet tandis que l'artiste alimente une chronique régulière sur " le temps qui va s'arrêter " sur un site qui lui est dévolu, relayée par la presse écrite et audiovisuelle en fonction des accords de partenariat établis. Cette animation court sur les deux mois qui précèdent le jour " J ", programmé pour l'arrêt du temps les 20 et 21 Mars. Les réponses de participation sont collectées, traitées, exploitées et restituées, au public à l'échelle internationale.

Le dispositif mis en place pour effectuer " l'arrêt du temps " se compose d'une caméra en temps réel sur chaque fuseau horaire dans un lieu que nous aurons choisi. D'heure en heure, ces caméras fonctionneront successivement, diffusant sur le réseau l'image de ce temps " suspendu ". Des artistes et des musiciens interviendront en temps réel sur cette image présente sur Internet A ce sujet un dossier plus détaillé succédera à celui-ci en temps opportun. Les contenus diffusés seront en parfaite adéquation à l'idée de printemps, et en parfaite cohérence formelle d'un lieu à l'autre.

En ce qui concerne l'architecture et l'habillage du site " J'arrête le temps " des idées et des solutions techniques originales seront mises en œuvre à cette occasion par les partenaires informatiques soutenant le projet.
En ce qui concerne l'ensemble de la communication du projet, comme de son déroulement, l'artiste en est partie prenante, en concertation avec les personnes, les équipes et les partenaires qui seront désignés pour la mettre en place. En effet, ce vecteur fait depuis toujours partie intégrante de sa pratique artistique et il est revendiqué comme tel.

Ce projet s'adresse en général à tous les publics. Ces publics seront ciblés à des niveaux différents selon qu'il s'agit du grand public, des médias, des entreprises, des milieux universitaires et de la recherche, des milieux de l'art et de la culture...
Les partenaires qui supportent le projet pourront (comme l'ont joué les Princes à la Renaissance...) se prévaloir d'un rôle précurseur dans l'avènement d'une nouvelle culture et de leur soutien à de nouvelles formes d'art liées à la société électronique et de communication. Des œuvres nouvelles : dont la symbolique s'inscrit dans un art responsable et innovant dans lequel les fonctions esthétiques, sociales, éducatives et philosophiques seront représentées.

Biographie longue de Fred Forest

Fred Forest a une place à part dans l’art contemporain. Tant par sa personnalité que par ses pratiques de pionnier qui jalonnent son œuvre. Il est principalement connu aujourd’hui pour avoir pratiqué un à un la plupart des médias de communication qui sont apparus depuis une cinquantaine d’années. Il est co-fondateur de trois mouvements artistiques : ceux de l’art sociologique, de l’esthétique de la communication et d’une éthique dans l’art.

Il a représenté la France à la XIIème Biennale de São Paulo (Prix de la communication) en 1973, à la 37ème Biennale de Venise en 1976 et à la Documenta 6 de Kassel en 1977.

EXPOSITION AU CENTRE POMPIDOU DU 24 JANVIER AU 22 JUILLET 2024

Découvrir