• fr
  • en
1983

La conférence de Babel

Fred Forest a exprimé le désir d’apporter un complément d’information à cette action de façon à ce que son propos soit bien compris.

Sociologique 

Paris (FR)

Typologie: Dispositif

1983

Conférence de Babel, Espace créatif, Paris. Avec des interventions de personnalités politiques

Fred Forest a exprimé le désir d’apporter un complément d’information à cette action de façon à ce que son propos soit bien compris.

Bien entendu son approche relève d’une intention critique, tout le monde l’aura compris. Son dispositif fait intervenir des journalistes de la revue T.E.L (Temps, Économie, Littérature) que dirigeait à l’époque Olivier Poivre d’Arvor et une poignée d’intellos. L’action de Fred Forest s’effectuant peu avant les élections, ceux-ci s’y manifestent bien volontiers car à chaque numéro ils y bénéficient d’un grand papier. Pour Forest, cela a été la raison de l’invitation qu’il a faite aux journalistes de T.E.L qui étaient capables de drainer des hommes et femmes politiques que lui-même seul n’aurait jamais pu faire venir au sein de son exposition. Sur la durée, les candidats sont devenus de plus importants : en nombre et en importance, ce qui donnait aux journalistes le plus grand choix. Tant et si bien qu’à un moment donné les journalistes de T.E.L se sont appropriés le dispositif mis en place par l’artiste et se sont comportés comme s’ils en étaient les auteurs alors qu’ils n’en étaient eux-mêmes que les invités…

Afin de mettre fin à ce quiproquo qu’ils entretenaient à souhait, Forest obtint un espace dans le quotidien Le Monde où il put rectifier les rôles de chacun dans l’exposition dont il était le seul auteur. La Radio Ici et maintenant qu’il avait lui-même invitée à intervenir fit bloc avec le pouvoir que représentait les journalistes de T.E.L et le censura contrairement à ce que son animateur prétend sur la vidéo.

Mais Fred Forest, ce qui peut être considéré comme un défaut ou au contraire une qualité, n’oublie jamais ceux qui sont de son côté comme ceux qui lui ont fait les pires crasses.

Voulant administrer à ces journalistes de T.E.L comme à l’animateur d’Ici et Maintenant une bonne leçon, son esprit fertile conçut d’imaginer une radio qui tournerait en dérision leur flagornerie et dont l’émission couvrirait les ondes d’Ici et maintenant. Ce serait Radio Bla-Bla-bla comme celle des politiques. Mais il se rendit vite compte de la force de la réalité par rapport aux simples idées. Il dut très vite renoncer à cette solution après quelques essais infructueux pour trouver un émetteur et surtout les conditions de sa mise en œuvre…

Son idée de réplique étant bâtie sur le détournement comme il le mettait en œuvre dans son exposition c’était de faire du media sur le média. Comme il l’avait conçu dans son expo avec le détournement des personnalités qui se manifestaient sur Europe 1, c’était de prendre au même piège l’animateur d’Ici et maintenant et sa grossière flagornerie.

A force de tourner en rond autour de ce concept, soudain la solution jaillit encore plus séduisante ! Il avait dû signer un contrat avec France Telecom pour bénéficier d’une ligne spécialisée pour que cette radio puisse elle-même diffuser à partir de l’Espace Créatis où se tenait l’exposition de Forest. Cette ligne lui appartenait en quelque sorte pour la durée de cette expo. Il pouvait donc l’utiliser comme il le désirait… Cette prise de conscience soudaine redoubla son énergie ludique. Il enregistra immédiatement un jingle qui serait sa nouvelle radio pirate qu’il nommait aussitôt la Radio du BlaBlaBla. A son signal un ami descendrait dans la cave par où passait la ligne spécialisée et avec une pince tout à fait banale comme outil, se contenterait d’y brancher un magnétophone par à coup. Il ne vous reste plus maintenant qu’à visionner la stupéfaction de la Ministre Bouchardeau avant son hilarité dès qu’elle a compris le subterfuge mis en œuvre par l’artiste. Cette diversion fût accueillie par tous les invités par une ambiance générale amusée sauf par l’animateur d’Ici et maintenant furieux qui accuse Forest d’avoir utilisé je ne sais quelle radio concurrente de la sienne alors que c’est lui qui diffuse le signal pirate. Jacques Seguéla, présent qui traite toujours Forest de petit génie de la communication conclura « Une fois de plus c’est Fred Forest qui en faisant l’événement a remporté la palme » Tandis qu’Olivier Poivre d’Arvor courrait vainement derrière moi en tentant de vider les pots de discours en les jetant sur moi.

Ont participé à ma conférence de Babel : Jean-Philippe Lecat, Ministre de la culture, Bouchardeau, Ministre de l’Ecologie, Olivier Poivre d’Arvor, écrivain et diplomate, Jean-Marie Benoît, écrivain, Philippe Sollers, écrivain, Jacques Séguela publicitaire et… dentiste, Daniel Fabre, Directeur de cabinet de Mme Questiau, Ministre, Bernard Stasi, ancien médiateur de la République, Abraham Moles, universitaire etc.

Concept

Forest, pour ainsi dire, " expose " le discours politique dont il fait un objet de réflexion critique. Il nous invite à nous interroger sur sa finalité, ses codes, ses clichés, ses images, ses acteurs, sa musique...
En donnant " à voir " le discours politique avec une distance parodique, il manifeste sa volonté, par le thème choisi comme par les moyens mis en œuvre, d'initier une forme d'art en prise directe avec son temps.
Un environnement vidéo reconstitue autour d'une table monumentale une conférence internationale de Chefs d’États. Des étagères superposées alignent une centaine de bocaux de discours en conserve. Un podium identifié comme lieu central d'animation : lieu d'accueil des personnalités politiques.
À cette occasion, Forest concevra un système astucieux opérant le détournement d'une radio périphérique (Europe N°1, Club de la presse) retransmise d'une façon pirate par la radio libre Ici et Maintenant. Cette émission piratée faisant l'objet d'inserts simultanés. Système baptisé par Forest : " le média sur le média. "

Dispositif

  • 8 magnétoscopes U-Matic 3/4 de pouce Sony
  • 10 moniteurs grand écran Sony
  • 3 caméras 1 800 Sony
  • Une série de bocaux contenant des discours mis en conserve sous forme de pâtes alphabet
  • Emissions de radio en direct, depuis la Galerie : Radio " Ici et Maintenant "
  • Animations avec les journalistes de la rédaction de T.E.L. (Temps, Économie, Littérature,)

Participation effective sur place de personnalités politiques et culturelles :
Huguette Bouchardeau, ministre en exercice, Jean Philippe Lecat, ministre, Bernard Stasi, vice-président de l'Assemblée Nationale, Philippe Sollers, Jacques Séguéla, Abraham Moles, Jean-Marie Benoît, etc.

  • " La conférence de Babel ", entretien Pierre Restany / Fred Forest, Artiste, Paris 1983.
1983 Conférence de Babel
1983 Conférence de Babel

 

1983 Conférence de Babel
1983 Conférence de Babel

 

1983 Conférence de Babel
1983 Conférence de Babel

 

Biographie longue de Fred Forest

Fred Forest a une place à part dans l’art contemporain. Tant par sa personnalité que par ses pratiques de pionnier qui jalonnent son œuvre. Il est principalement connu aujourd’hui pour avoir pratiqué un à un la plupart des médias de communication qui sont apparus depuis une cinquantaine d’années. Il est co-fondateur de trois mouvements artistiques : ceux de l’art sociologique, de l’esthétique de la communication et d’une éthique dans l’art.

Il a représenté la France à la XIIème Biennale de São Paulo (Prix de la communication) en 1973, à la 37ème Biennale de Venise en 1976 et à la Documenta 6 de Kassel en 1977.

EXPOSITION AU CENTRE POMPIDOU DU 24 JANVIER AU 22 JUILLET 2024

Découvrir