• fr
  • en
1995

Mario Costa

C’est en 1983 que je t’ai connu mon cher Mario pour l’invitation que tu m’avais faite de participation à l’événement que tu créais au Centre culturel de Mercato San Severino.

1986

ARTCOM ENSBA Synthese

1995

Le sublime technologique - Séminaire 1 Nice

1995

Le sublime technologique - Séminaire 2 Nice

ARTCOM ENSBA Synthese
1986
ARTCOM ENSBA Synthese
Le sublime technologique - Séminaire 1 Nice
1995
Le sublime technologique - Séminaire 1 Nice
Le sublime technologique - Séminaire 2 Nice
1995
Le sublime technologique - Séminaire 2 Nice

2023 Dédié à Mario Costa

C’est en 1983 que je t’ai connu mon cher Mario pour l’invitation que tu m’avais faite de participation à l’événement que tu créais au Centre culturel de Mercato San Severino.

http://www.webnetmuseum.org/html/fr/expo-retr-fredforest/actions/25_bis_fr.htm#text

Accompagné d’Horatio Zabala nous nous étions rendus tous les trois dés après dans un bistrot voisin où s’était très tard dans la nuit engagée entre nous deux une conversation passionnante. Cette conversation où il était question d’un art « autre », où l’artiste utilisait désormais les outils de son temps pour mettre en évidence le sens de la vie. Ce qui a toujours été le sien à travers les âges. Pour nous deux nos pensées s’accordaient étroitement. Il était très clair que l'objectif de l’art serait désormais de montrer en quoi les nouvelles technologies de communication et de transmission de données, en somme de la Société de l’information, modifient notre rapport au réel, à la réalité, au temps et à l'espace, faisant appel à des notions telles que : l'ubiquité, l'immédiateté, le temps réel, les réseaux, l'action à distance…

Le partage en adéquation de nos points de vue sur ces points, généra un tel enthousiasme chez nous que sur le champ nous décidions de créer un mouvement qui porterait pour nom celui d’esthétique de la communication. Tu rédigeais au cours de la nuit une note que nous qualifions de manifeste constituant en quelques mots brefs un aperçu de nos positions.

Je publiais moi-même en 1985 à mon compte un manifeste plus substantiel de l’esthétique de la communication dans la revue Belge + - 0 alors que faisant partie de sociétés savantes de philosophie tu publiais toi-même en langue italienne plusieurs texte sur l’Esthétique de la communication et le sublime technologique.

En 1980 a donc commencé pour nous ce long compagnonnage pour installer l’esthétique de de la communication dans le paysage de l’art contemporain où s’accordaient dans cette action commune nos deux tempéraments, celui du philosophe homme de réflexion, que tu étais, et celui que je suis, prônant l’action active que j’ai toujours représentée...

Très vite est venu nous rejoindre Derrick de Kerckhove avec qui j’avais déjà le contact et son équipe des Arts Stratégiques, et une vingtaine d’autres artistes dont, Roy Ascott, Jean-Claude Anglade, Roberto Barbanti, Stéphan Barron, Bure Soh, Marc Denjean, Eric Gidney, Jean-Pierre Giovanelli, Philippe Hélary, Nathan Karczmar,Tom Klikowstein, Jean-Marc Philippe, Antoni Muntadas, Michel Saloff-Coste, Wolfgang Ziemer-Chrobatzek. Fabio Galdini, dont certains d’ailleurs, ne firent qu’une tour de piste avant de disparaître.

 Le séminaire Artmedia que tu as entretenu dans le cadre de l’Université de Salerne plus d’une dizaine d’années, conjointement à mon propre séminaire à l’Université de Nice et au MAMAC, a contribué à conforter d’une façon décisive l’existence de l’esthétique de la communication grâce à la pertinence et l’éclairage anticipateur de ta pensée.

http://www.webnetmuseum.org/html/fr/expo-retr-fredforest/textes_critiques/textes_divers/4manifeste_esth_com_fr.htm#text

A partir de cette base s’est développée durant quarante ans une amitié entre nous qui ne s’est jamais démentie et un partage équilibré de nos points de vue. Ces dernières années bien que tu n’aies jamais fait état de tes réticences de mon retour à mes combats contre les institutions (que tu jugeais sans doute inutiles… ) j’ai bien senti ta réserve. Te retranchant en parfait philosophe derrière tes livres, tu t‘es senti obligé tout de même de réagir contre les attaques de quelques idéologues stupides et malhonnêtes, qui ne méritaient même pas que leurs propos scandaleux soient retenus. Je garderai intact dans ma mémoire le souvenir lors de mes nombreux voyages chez toi à Naples le goût des pasta alla carbonara que nous préparait ta femme avec amour pour les repas en famille avec tes trois filles. Adieu mon très cher Mario.

Fred Forest, Paris en ce 29 Août 2023

1985-1999 LES EDITIONS D'ARTMEDIA

Après la présentation de l'exposition "L'immaginario tecnologico" au Museo del Sannio de Benevento (26 mars - 14 avril 1984) qui posait la question des rapports art-esthétique et nouvelles technologies et présentait les travaux d'artistes internationaux (Fred Forest, Horacio Zabala, Marc Denjean, Gerald Minkoff…), le Département de Philosophie de l'Université de Salerne, sous la direction de Mario Costa, professeur d'Esthétique, lançait le cycle Artmedia, Colloque International d'Esthétique des Médias et de la Communication.

La manifestation Artmedia compte parmi les toutes premières à avoir posé dans le milieu universitaire les questions théoriques et de l'expérimentation liées aux nouvelles modalités de production et de communication technologiques.

La manifestation, dans un premier temps, a voulu surtout thématiser la question des rapports art-communication-technologies à distance, mais elle s'est également engagée peu à peu à couvrir tout le champ des arts électroniques.

Toutes les éditions d'Artmedia ont été accompagnées par la publication de catalogues et d'actes.

  • Artmedia I (20-25 mai 1985) : Esthétique de la communication (avec Robert Adrian, Fred Forest, Nathan Karczmar, Tom Klinkowstein, Mit Mitropoulos, Jean-Marc Philippe, Derrick de Kerckhove, René Berger, Abraham Moles…).
  • Artmedia II (27-30 mai 1986) : Esthétique de la radio (exposition à l'Institut Français de Naples), la vidéo (Walter Bau Mann, vidéos françaises, allemandes, japonaises et américaines) et surtout la communication esthétique planétaire (Derrick de Kerckhove, Bernard Stiegler, Peter Seep, Fred Forest, David Rokeby, Norman White…).
  • Artmedia III (8-10 novembre 1990) : La photographie, de l'argentique à l'électronique (Riwan Tromeur, Natale Cuciniello, Diana Domingues, Carlos Fadon-Vicente…), l'image de synthèse (Silvano Onda, Patrick Prado…), les sons synthétiques (Guido Baggiani, Riccardo Bianchini, Tonino Battista…) et surtout les réseaux (Fred Forest, Stéphan Barron, Roy Ascott…). Le colloque a été centré sur la thématique Production électronique et système de l'art (Catherine Millet, Reinhold Misselbek, Marisa Buovolo-Ullrich…).
  • Artmedia IV (19-21 novembre 1992) : Les arts néo-technologiques entre esthétique et communication. Parmi les interventions : René Berger, Vladimir Borev, Gillo Gorfles, Lamberto Pignotti, André Parente, Elie Theophilakis, Derrick de Kerckhove, Diana Domingues, Jean-Louis Le Tacon, Mario de Blasi…
  • Artmedia V (23-25 novembre 1995) : L'art du multimédia et l'esthétique de la communication technologique. Parmi les participants : Robert Estivals, Daniel Charles, Pierre Levy, Isabelle Chemin/Guido Hubner, Roy Ascott, Fred Forest, Edmond Couchot, Annateresa Fabris, Giovanni Fontana, Giorgio Nottoli…
  • Artmedia VI (27-29 novembre 1997) : Nouvelle photographie (Guido Sartorelli, Alfredo Anzellini…), esthétique de la communication (Stéphan Barron, Maurizio Bolognini, Evgenija Demnievska…), poésie électro-acoustique (Felice Piemontese, Rolland Caignard, Enzo Minarelli…), musique électronique (Mauro Bagella, James Dashow…), interfaces sonores (Leonello Tarabella & Marco Cardini). Interventions théoriques de Brunella Eruli, Simonetta Lux, Franco Fanizza, Yannick Geffroy…
  • Artmedia VII (25-27 novembre 1999) : Poésie sonore (Antonio Amendola, Tomaso Binga, Giuliano Zosi, Vincenzo Cuomo), écriture numérique (Caterina Davinio, Claude Maillard & Tibor Papp, Marie-Claude Vettraino-Soulard), vidéo (Dominique Belloir, Takahiko Iimura, Giacomo Verde, Danila Bertasio, Valentina Valentini), son électronique (Elio Martusciello & Mike Cooper & Pino Saulo, Antonio Camurri, Daniel Charles), communication technologique (Peter d'Agostino, Richard Kriesche, Anne Cauquelin, Maria Grazia Mattei), perception robotique (Eduardo Kac, Geppino Siano…), nouvelle photographie (Alfredo Anzellini, Angelo Candiano & Maurizio Bolognini, Giovanni Pelloso, Francois Soulages…)

LONG BIOGRAPHY OF FRED FOREST

Fred Forest has a special place in contemporary art. Both by his personality and by his pioneering practices which mark his work. He is mainly known today for having used one by one most of the communication media that have appeared over the last fifty years. He is co-founder of three artistic movements: those of sociological art, the aesthetics of communication and ethics in art.

He represented France at the 12th São Paulo Biennale (Communication Prize) in 1973, at the 37th Venice Biennale in 1976 and at Documenta 6 in Kassel in 1977.

EXHIBITION AT THE CENTRE POMPIDOU FROM JANUARY 24 TO JULY 22, 2024

Discover