• fr
  • en
1997

La Fête de l'Internet

Le concept remonte aux mois de février-mars 1997 à une réunion du Club de l'Arche conçu et animé par Jean-Michel Billaut. Les premières rencontres de l'Internet d'Autrans venaient de se terminer.

Fête de l'Internet

Fête de l'Internet

Voir la vidéo sur le site de l'INA : https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/gr00001266848/fete-de-l-internet

Voir la vidéo

Interview avec Fred Forest, l'homme média n°1

Fête de l'Internet INA

Fête de l'Internet INA

Voir la vidéo sur le site de l'INA :
https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/gr00001266848/fete-de-l-internet

Fête de l'Internet
Fête de l'Internet
Interview avec Fred Forest, l'homme média n°1
Interview avec Fred Forest, l'homme média n°1
Fête de l'Internet INA
Fête de l'Internet INA

Le concept remonte aux mois de février-mars 1997 à une réunion du Club de l'Arche conçu et animé par Jean-Michel Billaut.

Les premières rencontres de l'Internet d'Autrans venaient de se terminer. On avait pu y mesurer le retard pris en France sur le développement et l'utilisation de l'Internet. Bruno Oudet proposa pour faire avancer l'Internet en France d'organiser une journée dans l'esprit des Netdays. En France, ce fut Bruno Oudet qui proposa d'organiser la fête de l'Internet sur le modèle de la fête de la musique. L'idée fut immédiatement approuvée et soutenue. Et les événements festifs confiés à Fred Forest.

L’universitaire Michaël. F Leruth a été appelé à écrire un livre où il parle longuement de la Fête de l’Internet. Cette à cette occasion qu’il connaît l’existence de Fred Forest dont il deviendra le critique le plus important

Plusieurs associations se regroupent - Vecam (Veille Européenne et Citoyenne sur les autoroutes de l'information et le multimédia, créée en 1995 par un collège de chercheurs et philosophes), l'Association des Bibliothécaires et Documentalistes (ADBS, l'AFTT, le Chapitre Français de l'Internet Society, le Club de l'Arche, Admiroutes, l'Association des Villes Numériques (AVN), l'Association Française des Utilisateurs d'Unix et des Systèmes ouverts (AFUU) et Mélusine (présidée par Pierre de La Coste) se sont mises autour d'une table et ont donné naissance à la première fête au printemps 1998. Fred Forest, comme artiste emblématique du Net, est désigné pour en assurer le côté festif et ludique de la fête. L'Association pour la Fête de l'Internet est créée après la première édition, Brunot Oudet en assure la présidence, Florence Durand-Tornare le secrétariat général1.

En 2004, elle est parrainée par Edgar Morin, un virage sur l'éthique essentiel, puis depuis 2007 par l'association La Voix du Net, Edgar Morin en assure la présidence et Valérie-Eve Moreau fondatrice, la délégation générale (coordinatrice de l'événement depuis 2001)2. En 2008, La Voix du Net, fait entrer la marque dans le domaine public 3.et se consacre à l'appropriation de la société au débat public et se reporte sur la journée mondiale de la société de l'information pour fêter la participation de la société (civile)4.

Chronologie

  • 1997 : première année de la Fête qui se déroule dans l'espace Renault des Champs-Élysées. On y fait des démonstrations, on répond aux questions des journalistes. L'AFUU y joue un rôle important. FRED FOREST Y présente son site « j’arrête le temps »
  • 1998 : deuxième année de la fête qui dure deux jours, les 20 et 21 mars 1998. Le PROCES de l'INTERNET organisé par Olivier Iteanu de l'Internet Society France, avec plus de 120 bénévoles, crée l'événement. Ce procès, simulé, s'est déroulé au Palais de Justice de Paris. 4 motifs d'accusation : l'espace/temps assassiné ; Internet liberticide ; Internet accélère la fracture sociale et Internet, victime des contenus illicites". CNN, France 3... relatent l'événement. À cette occasion, Fred Forest réalise un site artistique participatif sur le thème " J'arrête le temps ". La chaîne de télévision MCM lui consacre une émission spéciale "La nuit du net" présenté par Édouard Marquis. À Libreville (Gabon), aux mêmes dates, la Fête est réalisée autour de l'Institut Africain d'Informatique et du Centre Culturel Français par Bertil Willotte. À l'issue de l'événement, l'association Fête de l'Internet en Afrique est créée pour dynamiser les échanges et créer des synergies sur le continent africain lors des éditions suivantes.
  • 1999 : La Fête s'installe progressivement dans le paysage et elle donne aussi lieu à des prises de positions comme l'appel au boycott. On voit alors la Fête de l'Internet bâillonnée avec un appel à la grève des sites. L'Internet Society France réitère son coup d'éclat en organisant au Sénat LA LOI de L'INTERNET. Avec, en toile de fond, l'affaire Altern/Estelle Hallyday. Un des sénateurs présents fera même voter, par la suite, une vraie loi concernant le statut des hébergeurs. En même temps, Fred Forest réalise avec l’artiste Sophie Lavaud le premier vrai mariage au monde sur Internet, célébré par André Santini à Issy-les-Moulineaux, utilisant la réalité virtuelle, avec pour témoins, Vinton Cerf, Jean-Michel Billaut, Françoise Schmitt, Eduardo Kac à Chicago et Christophe Charles à Tokyo

LONG BIOGRAPHY OF FRED FOREST

Fred Forest has a special place in contemporary art. Both by his personality and by his pioneering practices which mark his work. He is mainly known today for having used one by one most of the communication media that have appeared over the last fifty years. He is co-founder of three artistic movements: those of sociological art, the aesthetics of communication and ethics in art.

He represented France at the 12th São Paulo Biennale (Communication Prize) in 1973, at the 37th Venice Biennale in 1976 and at Documenta 6 in Kassel in 1977.

EXHIBITION AT THE CENTRE POMPIDOU FROM JANUARY 24 TO JULY 22, 2024

Discover