• fr
  • en
2015

Médias en partage

Ce document vidéo a été réalisé par l’équipe du Jeu de Paume lors de l’invitation faite à Ruth Erickson (Conservateur à l’ICA de Boston) et à Maud Jacquin (Critique indépendante) par Marta Ponsa (Conservateur au Jeu de Paume) pour intervenir dans son espace virtuel d’information au sujet de la pratique de Fred Forest.

Communication 

Paris (FR)

Typology: Exposition

2015

Médias en partage - Fred Forest - Jeu de Paume (Montage vidéo Jérémie Pujau et Fred Forest)

Médias en partage - Jeu de Paume - conception Pierre-Elie Coursac
2015

Médias en partage - Jeu de Paume - conception Pierre-Elie Coursac

Voir la vidéo : https://vimeo.com/137616731?embedded=false&source=video_title&owner=4917896

Voir la vidéo

Médias en partage - Fred Forest - Jeu de Paume (Montage vidéo Jérémie Pujau et Fred Forest)
2015
Médias en partage - Fred Forest - Jeu de Paume (Montage vidéo Jérémie Pujau et Fred Forest)
Médias en partage - Jeu de Paume - conception Pierre-Elie Coursac
2015
Médias en partage - Jeu de Paume - conception Pierre-Elie Coursac

2015 Médias en partage

Ce document vidéo a été réalisé par l’équipe du Jeu de Paume lors de l’invitation faite à Ruth Erickson (Conservateur à l’ICA de Boston) et à Maud Jacquin (Critique indépendante) par Marta Ponsa (Conservateur au Jeu de Paume) pour intervenir dans son espace virtuel d’information au sujet de la pratique de Fred Forest. Sa réalisation a été confiée à Pierre-Elie Coursac. La conférence a donné lieu également aux interventions de Fred Forest.

Cette exposition proposait de mettre en lumière la manière dont l’artiste s’est emparé des technologies de la communication pour établir les modalités d’une relation active et participative avec un public, anticipant en quelque sorte les pratiques collaboratives du web 2.0 et des réseaux sociaux actuels. En mettant le travail de Fred Forest en relation avec la vidéo des artistes américains dont elle est une spécialiste - vivant elle-même aux USA - Maud Jacquin a permis de souligner ce qui  faisait l’originalité propre à Forest en citant Rosalind Krauss dont la pratique vidéo de Forest prend le contre-pied.

-Un extrait, ci-dessous, appartient à une universitaire Brésilienne, Elena Lespes Munoz, qui a fait sa thèse sur l’art sociologique. L’ayant découverte récemment, Fred Forest lui a demandé l’autorisation d’en publier un extrait qui se rapproche d’une façon étonnante du point de vue que Maud Jacquin exprime sur la pratique vidéo de l'artiste, lors de la table ronde « Media en partage » au Jeu de Paume, quand elle parle des théories critiques de Rosalind Krauss sur les artistes de l'art vidéo américain.

-Une production sur ma pratique réalisée en 2015 au Jeu de Paume

En effet non sans un certain courage intellectuel Maud Jacquin et Elena Lespes Munoz osent braver, l’une et l’autre, les théories de celle qui est considérée souvent comme la « papesse » aux USA pour l’art vidéo : Rosalind Krauss. Faisant valoir selon ses théories s’appuyant uniquement sur les pratiques d'artistes Américains que le propos de l’art vidéo serait de renvoyer les artistes uniquement à eux-mêmes. Ce qui est faux, déclarent l’une et l’autre, s’appuyant sur le travail de Fred Forest dont la pratique à la même époque prend cette théorie de Rosalind Krauss à revers. Sa pratique de la vidéo étant toute engagée au contraire vers l’extérieur, échappe de ce fait aux effets narcissiques des pionniers outre Atlantique. Ce qui est le cas, à la même époque en Europe, avec Carole Roussopoulos et Delphine Seyring, pionnières de la vidéo, engagées dans la cause féministe. Rosalind Krauss a été peut-être victime d’une forme d’ethnocentrisme  existant dans l’art américain tout puissant, exacerbé par son marché et sa puissance financière, qui a eu pour résultat malheureux de fausser quelque peu son jugement. Sans doute aussi par un manque d’informations sur ce que faisaient avec la vidéo des artistes en Europe. Manque d’informations qui aura été finalement préjudiciable à une parfaite exactitude de ses théories.

Héléna Munos Lespes, extrait de sa thèse dans lequel elle développe le même point de vue que Maud Jacquin dans la vidéo diffusée ici réalisée au Jeu de Paume :

L’usage du circuit fermé, utilisé pour la première fois à la Galerie Germain en mai 1973 par un artiste Fred Forest dans le cadre d’Archéologie du présent ou Autopsie de la rue Guénégaud, puis dans un dispositif semblable en décembre de la même année à la Galerie Portal à São Paulo pour "Autopsie de la rue Augusta/Petit musée de la consommation ", permet à l’artiste de jouer des effets d’immédiateté et de feedback. Dans ces deux situations, une caméra placée à l’extérieur filme la rue dans laquelle se trouve la galerie, pendant que des moniteurs situés à l’intérieur de l’espace d’exposition diffusent les images de la rue. La vidéo offre ainsi une mise à distance du réel qui permet au spectateur de s’extraire de la rue, tout en continuant de pouvoir observer les flux, les échanges et les relations sociales qui la traversent. Ce dédoublement du réel permet une analyse distancée, la vidéo ne sert pas ici à rapprocher le sujet de sa représentation, comme a pu le suggérer Rosalind Krauss mais au contraire, lui offre l’expérience d’une distance entre ce qu’il est et ce qu’il peut ne pas être. À la galerie Portal, des objets collectés dans la rue sont présentés dans le redoublement distancié d’une mise en vitrine et d’une réification en artefact d’une époque « déjà autre ». Présenté de cette façon, le spectateur peut renouveler son regard sur ces objets qui font son quotidien. L’artiste l’invite ainsi à réfléchir sur leur provenance, l’usage et la place qu’ils occupent dans nos sociétés. Pour Abraham Moles, les objets, bien que manufacturés, sont la trace d’usages et de gestes et donc vecteurs de communication dans un environnement social donné ils témoignent ainsi de la relation de l’individu au monde et des individus entre eux. En sortant ces objets de leur contexte, Fred Forest propose une archéologie de la vie quotidienne et offre un regard extérieur sur ce qui fait notre civilisation industrielle. À travers la vidéo et l’inventaire d’objets, le présent de la rue apparaît comme une autre réalité à l’intérieur de la galerie, ou du moins une réalité dont le spectateur est capable de s’extraire pour l’observer et l’analyser. Cette « archéologie du présent » permise par la vidéo met en abyme le réel et permet un feedback presque immédiat sur le temps présent.

Elena Lespes Munoz

LONG BIOGRAPHY OF FRED FOREST

Fred Forest has a special place in contemporary art. Both by his personality and by his pioneering practices which mark his work. He is mainly known today for having used one by one most of the communication media that have appeared over the last fifty years. He is co-founder of three artistic movements: those of sociological art, the aesthetics of communication and ethics in art.

He represented France at the 12th São Paulo Biennale (Communication Prize) in 1973, at the 37th Venice Biennale in 1976 and at Documenta 6 in Kassel in 1977.

EXHIBITION AT THE CENTRE POMPIDOU FROM JANUARY 24 TO JULY 22, 2024

Discover